Pourquoi je me maquille...?


"Mais pourquoi tu t'es fait toute belle aujourd'hui ? Un petit rendez-vous ?'.

"Seigneur, tu as examen oral ou quoi pour mettre un décolleté ?"

"Il me semble que ça marche pour toi, bien sapée et maquillée pour chopper !".

Ce sont des réflexions auxquelles les filles ont souvent droit.

Bien sur, il y a le penchant masculin : "Mon dieu, pourquoi tu as mit une chemise ? Tu vois ta copine tantôt ?". Loin de moi l'idée de mettre toujours la faute sur les hommes. Moi-meme j'ai déjà dit ce genre de chose.

Avec le temps s'est posé la question du maquillage , pourquoi est-ce que je me maquillais au juste ? Mon histoire d'amour/de haine avec tout ce qui pouvait me rendre plus "attractive" dirons-nous a connu des fluctuations souvent très intenses. Après tout, je suis quelqu'un d'extreme, cela serait étonnant que je n'aie pas ce genre de rapport avec les choses qui me plaisent.











J'ai










J'ai commencé à mettre du mascara quand j'avais 14 ans. Bien sur, comme toutes les gamines de cette age-là, les hormones commençaient à bouillir dans ma tête. Je voulais plaire. Je voulais juste qu'on me remarque. Et quelqu'un m'a remarqué.

Ces deux années là, tu sais, les années du premier grand amour, je me maquillais plus, commençais à essayer de comprendre un peu plus quels produits utiliser, mais j'avoue que c'était très flou. La seule chose que je pense avoir retenu de ce moment là, c'était que je n'aimais pas mes sourcils (leurs formes) ni ma peau (mixte). Je ne m'aimais pas non plus. Je n'aimais pas ma poitrine trop petite et mes hanches un peu trop larges. Je n'aimais rien de moi de toute façon.

Et puis la vie est arrivée et a changé les plans que j'avais. Ce garçon et moi avons connu comme on dirait "une différence de point de vue". Ne nous attardons pas là-dessus, revenons à nos moutons. Tu vas comprendre pourquoi je te dis ça.

Cette année (de mes 17 ans pour donner une trame temporelle) qui suivit fut l'année des expériences mais aussi du "trop acheter", remplir matériellement un vide. Je ne vous apprend rien. Autant vous dire que j'ai dépensé des sommes folles pour rien, puisque j'ai jeté la moitié à peine utilisé. Je rage rien que d'y penser, à tout cet argent gaspillé.

Je me maquillais, à mon avis actuel, mal ; je faisais un trait d'eyeliner trop gros, je ne prenais pas soin de moi. Et les produits que j'utilisais n'était pas adapté à ma peau.

Bref, j'ai merdé.

Puis le temps passant, arrivée à mes 19/20 ans, je me remis lentement sur la route de "reprendre soin de moi" ; arrêter de manger aussi mal, arrêter de sortir et de boire comme je pouvais le faire (car toutes ces écartades ont une conséquence sur la peau, croyez-moi !). J'ai commencé à apprendre à m'apprécier et à faire avec ce que j'étais, recommencer à prendre confiance en moi-meme.

Je commençais à m’intéresser de nouveau à la mode, j'apprenais des blogs quelques trucs. Aussi, pour la première fois, je m'intéressais à la beauté. Cela n'avait toujours été qu'une 'partie' de mon quotidien, une étape pour 'ressembler' à quelque chose. Avec le temps, j'ai apprit à apprécier tous mes produits de beauté.

Avant, je pense qu'on aurait pu dire que je me maquillais pour les autres, ou pour quelqu'un en particulier. Je pense qu'on peut clairement relier le maquillage et l'état d'une personne - physique mais aussi psychologique. Enfin, je dis maquillage, mais cela s'étend à bien plus que ça.

Lorsqu'une personne va 'bien' (c'est une notion toute relative), cela se voit. Il y a une sorte d'aura autour d'elle. Et cette aura, je peux la voir de nouveau chez moi.

Non, je n'ai pas rencontré quelqu'un. J'aurais pu. Je pense que j'ai juste commencé à faire la paix avec moi-meme. C'était important que je le fasse, que j'accepte que je ne suis pas parfaite, que je me maquille parce que ça me plait, parce que j'aime jouer un jour à etre une version nude de moi meme, et un autre jour, etre sexy et me faire un smoky. Que j'accepte que j'aurais toujours les memes défauts, j'aurais toujours ce nez pas très droit, ces dents légèrement de travers et bien d'autres choses. Mais voila, c'est ce que je suis.

Je pense pouvoir affirmer que je me maquille maintenant pour moi, parce que ça me fait plaisir de tester tous ces produits sur ma peau, de voir que je peux réaliser un trait parfait d'eyeliner (bon, ça c'est pas encore totalement fait !), que j'aime la façon dont le rouge à lèvre bordeau donne sur mon teint blanc.
Maintenant, je me maquille parce que j'ai découvert le plaisir derrière une étape de mon quotidien qui, il n'y a pas si longtemps, n'était pour moi que "de toute façon, je ne ressemble quand meme à rien...". Ce qui était une obligation est devenu un plaisir.

Je n'ai pas juste apprit à me maquiller (d'ailleurs, j'apprends toujours !), j'ai du apprendre à m'accepter. Certes, le chemin est loin d'etre terminé mais en regardant en arrière, je suis fière de ce que j'ai déjà accompli. Une chose à la fois.

Et toi, quel rapport as-tu avec ton corps ? Ou le maquillage ?
Te reconnais-tu dans mon histoire ? 

8 commentaires :

  1. Comme je te comprends.. Je t'avoue que parmi les blogueuses que je suis j'ai toujours l'impression d'être la seule un peu comme ça, à avoir traversé une période pareille.. et sincèrement je pense que je suis encore dedans. Je me pose beaucoup la question de "Pourquoi je me maquille ?". Au fond, quand j'y pense, c'est plus pour cacher quelque chose, combler un vide que je le fais. Disons que moi aussi j'ai eu mes petits malheurs fut une période, mais pas la même que toi.. harcèlement scolaire, tout ça tout ça.. Et puis même si y a Cortex maintenant, j'ai toujours ce côté un peu en miettes, où je ne me trouve pas assez comme-ci ou comme ça..
    C'est difficile d'apprendre à s'aimer comme on est quand on perd la confiance qu'on a en soi.. comme tu dis, il faut du temps ;)
    Mais tu vois, c'est marrant, je ne soupçonnais pas que tu avais ce petit côté comme moi, plutôt extrême ^^
    Bisouuus :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Merci de toujours me suivre ! ^^)
      Oui, j'ai parfois cette impression de "garçon manqué" aussi, je n'ai apprit que tardivement à prendre soin de moi et je me permets de tenir un blog beauté :p.
      J'ai l'impression que beaucoup de blogueuses ont connu le harcèlement scolaire ^^. Je l'ai "connu" mais ce fut seulement pendant quelques mois et je sais que j'en garde des traces, alors c'est vrai que pendant une longue période... :/
      Rassure toi, tu n'es pas la seule à te trouver cassée :) ! C'est difficile de remonter la pente mais une chose à la fois ... ^^
      Sinon oui, je suis TREEEES extreme ahah ! Trop meme mais c'est dans mon caractère...

      Bisous !

      Supprimer
    2. (De rien, ça me fait plaisir de te lire :p)
      Pareil.. j'ai eu une période un peu.. euh comment dire.. disons que pendant très longtemps le monde la "beauté" je m'en fichais. Je passais mon temps à écouter de la musique, regarder des films, sortir etc, mais je ne me posais pas trop ce genre de questions.. ^^'
      J'ai pas l'impression moi bizarrement xD Moi ça a duré un peu plus d'un an, dans deux établissements différents. Mais comme tu dis, même si ça ne dure pas longtemps il en reste toujours quelque chose..
      Bisous :3

      Supprimer
    3. Ahah oui, mais je crois que beaucoup de filles ont eut une période plus ou moins courte de "garçon manqué de la beauté" :p. Il y a des filles qui commencent à se maquiller à 13 ans comme certaines femmes commencent à 30... Je t'avoue que c est aussi depuis peu que je pense comme je pense mtn.... Meme si comme toi, j'exalte de bonheur rien que de penser à fallout 4 ahah
      Vraiment ahah ? J'ai déjà lu quelques articles pourtant sur/par des blogueuses qui ont subit ça. Maintenant, j'ai peut etre une sale tendance à généraliser :D

      Bisous de Chypre ET de Belgique :D

      Supprimer
  2. Pour ma part je n'ai pas eu d'expérience comme la tienne mais le maquillage m'a aidé dans des petits complexes de jeune ado et puis aujourd'hui des années après mon premier pas en maquillage je le fais parce que j'en ai envie, parce que j'aime ça et pour toutes les possibilités que j'ai avec parfois peu au final. C'est partit d'un complexe pour devenir une passion, c'est pas si mal le maquillage! :)

    Bisous! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello à toi ! :)
      Oui, c'est vraiment chouette dans ton cas ! :) Le maquillage aide à accepter ses défauts en fait je trouve... Et puis apprendre à les cacher :p. (c'est comme la mode... On aime en général ce qui nous met le plus en valeur !).

      Bisous ! :)

      Supprimer
  3. Super chouette ton article!
    C'est vrai que le maquillage nous aide à nous accepter. Il nous embellit (ou pas lol) donc on se sent mieux dans sa peau et on a quand même beaucoup plus d'assurance :)
    Moi j'ai plutôt une histoire différente de la tienne puisque ça fait que depuis peu que j'ai pris plaisir à me maquiller. Avant j'étais naturelle et je me sentais bien comme ça ^^ (ce qui est toujours le cas d'ailleurs) mais quand je me maquille, je prend beaucoup de plaisir à me dire que même si je suis pas parfaite, j'arrive à faire quelque chose avec ma tête!

    Bisous! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Zut, désolée de répondre si tard ! ><)
      Oui, c est vrai qu'en général, on se sent plus assurée avec du maquillage :).
      Ben c'est chouette ! Idéalement, il faudrait se sentir autant à l'aise au naturel que maquillée ^^
      Ahah c'est vraiment ça ! "J ai mes défauts, mais voila, je suis comme ça" :p

      Bisous !

      Supprimer